Le sentier des croyants


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les préches du vendredi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les préches du vendredi   Ven 26 Déc 2008, 14:07

Khotba du vendredi 26 Décembre 2008

Assalam Alaykum wa rahmato Lah wa barakatoh

Sujet : les fétes de Noel et du nouvel an.

Bismi Lah arahmani rahim
LA CÉLÉBRATION DES FÊTES DES KUFAR EST HARAM (INTERDITE)


Parmi les non musulmans, les chrétiens fêtent, selon eux, le jour anniversaire de la naissance de 'Isâ ibn Maryam (que la paix d’ALLAH soit sur eux) et le nouvel an.

Le musulman est touché et attristé de voir les enfants des musulmans participer à la célébration de ces fêtes, imiter et respecter ces traditions.

Ce faisant, ils ne saisissent pas le lien de ces fêtes et traditions avec la croyance artificielle et mal orientée des chrétiens, ni la règle de la Shari'a concernant une telle participation.

La Shari'a a fixé les jours des fêtes musulmanes, qui leurs sont spécifiques : ‘Aîd al-Fitr et de ‘Aîd al-Adhâ. An-Nasâ’î a relaté d’après Anas : « Quand le Prophète (SAAWS) a émigré de Makkah à Madinah, les habitants de Madinah avaient l’habitude d’avoir deux fêtes. Durant ces deux jours des carnavals et des festivités étaient organisées. Le Prophète (SAAWS) a dit : " au lieu de ces deux jours, ALLAH a désigné pour vous deux autres jours, qui sont meilleurs, les jours de ‘Aîd al-Fitr et de ‘Aîd al-Adhâ ". » C’est une déclaration du Messager (SAW) stipulant que les musulmans ne reconnaissent que deux fêtes : ‘Aîd al-Fitr et de ‘Aîd al-Adhâ. Ces deux fêtes ont abrogé toutes les fêtes de la Jahiliyyah.

Ces deux fêtes sont rattachées à la Aquida (foi) des Musulmans au niveau du Tawhid (unicité) d’ALLAH dans le culte, de l’obéissance et de l’adhésion à son commandement. Quant à la célébration de noël, par les chrétiens en général et les Occidentaux en particulier, elle émane de leur croyance fabriquée concernant 'Isâ ibn Maryam (que la paix d’ALLAH soit sur eux), mélangée à des traditions hellénistiques et romaines antiques.

Pas un seul musulman ne doute de leur déviation ou du kufr de ceux qui croient en de telles choses. ALLAH (SWT) dit :
{ لَقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُوا إِنَّ اللَّهَ ثَالِثُ ثَلَاثَةٍ **
« Ce sont des kufar ceux qui disent qu’ALLAH est la troisième personne de la trinité » s.5 v.73
Et IL (JALLA WA 'ALA) dit :
{ لَقَدْ كَفَرَ الَّذِينَ قَالُوا إِنَّ اللَّهَ هُوَ الْمَسِيحُ ابْنُ مَرْيَمَ **
« Ce ne sont que des kufar ceux qui disent qu’ALLAH est le messie, fils de Maryam » s.5 v.17

Durant les festivités, les chrétiens décorent leurs maisons, magasins, écoles, rues… Leurs célébrations se manifestent aussi bien en public qu’en privée, dans les églises et ailleurs. Pour l’occasion, ils échangent des cadeaux et chantent des hymnes.

La Shari'a a interdit aux musulmans d’imiter les juifs et les chrétiens ou tout autre kufar dans leur façon d’être et leurs symboles religieux. Al- Bukhârî a relaté dans son Sahih qu’Abû Sa'îd Al-Khudri (r.a) a rapporté que le Messager d’ALLAH (SAAWS) a dit : "Vous suivrez la voie de ceux qui vous ont précédé empan par empan et coudée par coudée, même s'ils entraient dans un trou de lézard, vous les suivrez". - "O Envoyé d'Allah, nous nous écriâmes, s'agit-il des juifs et des chrétiens ?". - "Et alors, répliqua-t-il, de qui donc sinon ?".

Par conséquent le Prophète (SAAWS) nous a interdit de suivre les juifs, les chrétiens et blâma ceux qui les ont suivis dans leur façon de vivre et qui ont imité leurs coutumes, traditions et symboles. Ainsi, l’interdiction pour les musulmans de les imiter est explicite et évidente. La Shari'a a souligné cette prohibition dans la mesure où a été décrit celui qui les imite comme faisant partie d’eux. Le Prophète (SAAWS) a dit : « celui qui imite un peuple, il est l’un d’eux » rapporté par ’Ahmad et ’Abû-Dâwud. De là, il n’est pas permis aux musulmans de célébrer toutes les fêtes des kufar tel que noël et le nouvel an, qui sont spécifiques aux chrétiens. Il n’est pas permis de participer d’une quelconque façon à ces fêtes qu’elles soient publiques ou privées, qu’elles se déroulent à l’église, à l’école ou dans n’importe quel autre endroit. Ceci inclut tout ce qui se rapporte à ces occasions par des comportements et symboles spécifiques, qui prouverait que le musulman célèbre effectivement ces fêtes, tel que l'échange des cadeaux et des cartes, le décor des maisons, des magasins…

La principale raison pour laquelle certains musulmans copient le modèle occidental est le complexe d’infériorité présent dans l’esprit des imitateurs. La source de ce sentiment d’infériorité est la décadence intellectuelle et sentimentale dont ils souffrent. Elle est due au manque de conscience de la grandeur de la Aquida islamique, de ses idées et règles. Ils n’ont pas saisi que seules ces dernières assureront la justice, le bonheur et l’apaisement de l’humanité. De même ils ne réalisent pas la corruption de la culture occidentale, ses valeurs, traditions et foi ainsi que le mode de vie sur lequel elle est basée. IL (SWT) dit :
{ فَإِمَّا يَأْتِيَنَّكُمْ مِنِّي هُدًى فَمَنِ اتَّبَعَ هُدَايَ فَلَا يَضِلُّ وَلَا يَشْقَى **
{ وَمَنْ أَعْرَضَ عَنْ ذِكْرِي فَإِنَّ لَهُ مَعِيشَةً ضَنْكًا وَنَحْشُرُهُ يَوْمَ الْقِيَامَةِ أَعْمَى **
« Attendez-vous à recevoir de Moi une direction. Celui qui la suivra évitera de s’égarer et d’être malheureux. Celui qui s’en détournera aura une vie misérable, il sera aveugle au jour de la résurrection. »
s.20 v.123-124.

Ô musulmans, les valeurs élevées ainsi que les splendides significations de vos ‘Aîd sont manifestes. Ainsi, durant le ‘Aîd al-Fitr, vous célébrez la fin du mois béni de Ramadhan, du mois de l’obéissance et du culte d’ALLAH (SWT). C’est le mois durant lequel on donne la sadaqah et on renforce les liens entre musulmans. C’est le mois de la Taqwa et de la vertu, durant lequel les musulmans se concurrencent dans l'accomplissement des bonnes et pieuses actions. De la même manière qu'ils se concurrencent pour rester loin de ce qu’ALLAH a interdit : les mauvaises et abominables actions. Dans votre ‘Aîd les valeurs de sensibilité et de compassion pour les orphelins et les nécessiteux, que l’Islam encourage, se manifestent. Quant au ‘Aîd béni d'al-Adhâ, il appartient aux manâsik (rites) du Hajj où les musulmans se hâtent vers la maison sacrée d’ALLAH pour le glorifier, se purifier des péchés et pour se libérer du shirk. Durant ce ‘Aîd, nous voyons la sublime preuve d’obéissance et de sacrifice dans la voie d’ALLAH, par laquelle les musulmans imitent leur père Ibrahim (AS). Les deux ‘Aîd incarnent l’unité des musulmans d’un coin à l’autre de la terre, en dépit des frontières et de l’installation de barrières par les kufar colonialistes pour déchirer le corps de la Oumma.

Quant à la célébration de noël et du nouvel an par les non musulmans, elle incarne la culture occidentale putréfiée. C’est la période de l’infidélité, de la consommation d'alcool, des fêtes sans scrupules, durant lesquelles la croix qui symbolise le shirk avec ALLAH est brandie. Les individus se concurrencent dans l'accomplissement des actes vils. La chasteté et la vertu sont piétinées alors que l'avidité sexuelle est placée sous le signe de la liberté. En outre toutes les valeurs élevées, morales, spirituelles, humanitaires… sont effacées des esprits.

Y a-t-il quelque chose en cela, qui puisse constituer une invitation, pour n’importe quel être humain, à l'imitation ou à l’adoption de ces principes ? Certainement pas pour une personne qui croit seulement en ALLAH (SWT) son Seigneur, au Coran, le livre qu'Il a révélé, et à l’Islam en tant que système et message destiné à la totalité de l’humanité ! Ô musulmans, vous qui êtes chargés de la responsabilité de diffuser le message de l’islam, le guide pour l’humanité : ALLAH vous a bénis avec la bénédiction de l’Islam de sorte que vous l’appliquiez dans toutes les situations de la vie. De plus Il (SWT) vous a ordonné de transmettre le message de l’Islam pour sauver les peuples des méfaits de la culture occidentale et de l’injustice du capitalisme et des systèmes démocratiques.

Atteignez la réussite dans la Dounia et dans la Akhira, et ne vous détournez pas de votre Dîn en suivant le mode de vie des kufar, en adoptant leurs valeurs, en imitant et respectant leurs traditions et symboles, au détriment des vôtres. Vous devriez plutôt être des représentants de l’Islam et de son Etat, l’Etat de Khilafah, qui apparaîtra bientôt incha’ ALLAH. Alors vous et l’humanité entière serez heureux grâce à la lumière et la justice de l’islam. IL (SWT) dit :
{ وَكَذَلِكَ جَعَلْنَاكُمْ أُمَّةً وَسَطًا لِتَكُونُوا شُهَدَاءَ عَلَى النَّاسِ وَيَكُونَ الرَّسُولُ عَلَيْكُمْ شَهِيدًا **
« C’est ainsi que Nous avons fait de vous une communauté de justes pour que vous soyez témoins à charge de l’humanité, tout comme le Messager sera témoin à votre charge. » s.2 v.143


Dernière édition par Bismika le Sam 27 Déc 2008, 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les préches du vendredi   Ven 26 Déc 2008, 21:17

salem alikoum

barakAllahou fik Bismika pour se partage. Il est vrai que beaucoup de musulman suivent ces fetes, c'est malheureux mais bon qu'Allah les guide dans le droit chemin.

wa salem alikou
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les préches du vendredi   Ven 26 Déc 2008, 22:09

Amine pour ton dou'a ma soeur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les préches du vendredi   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les préches du vendredi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le sentier des croyants :: Fiqh-
Sauter vers: