Le sentier des croyants


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 quelques sounnas délaissées

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 11:55

883



Faire l'Aumône lors du repentir


Boukhari 4418 et Muslim 2769 Rapporte dans l'histoire de Ka'b Ibn Malik sa parole :

"Ô Messager d’Allah ! Mon repentir m’incite à faire l’aumone de tout ce que je possède pour Allah et son Messager."

Le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم dit :

"Garde une partie de tes biens, cela est préférable pour toi."

Ibn l-Qayim mentionne dans son ouvrage Zad Al Mi'ad : " Et dans la parole de ka'b : " à faire l’aumone de tout ce que je possède" il y a la preuve qu'il est recommandé au musulman lors du repentir de faire une aumône selon ce qu'il possède comme fortune."

Ibn Hajar dit dans son Sharh Sahih Boukhari : " Et il y a la preuve que[....] et qu'il est également préferable de faire l'aumône après s'être repentie ".


Dernière édition par fetoche le Ven 21 Mai 2010, 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 11:57

Le comportement du messager d'Allah lorsqu'il serrait la main :


Anas rapporte : " Lorsque le messager d'Allah serrait la main à une un homme, il ne retirait pas sa main tant que l'homme ne retirait pas la sienne
. "

Rapporté par At-tirmidhi n°2490 et authentifié par Sheikh Al Albani dans As-sahihah qui a donné comme titre a ce hadith, " Le comportement du messager d'Allah lorsqu'il serrait la main".

Sheikh Al Albani mentionne dans As-sahiha que ce que nous avons rapporté fait partie des enseignements de ce hadith, en effet il dit :

من فوائد الحديث :

1) من هدي النبي صلى الله عليه و سلم في المصافحة أنه كان إذا صافح رجلا لم يترك يده ، حتى يكون هو التارك ليد رسول الله صلى الله عليه و سلم
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 11:58

En entrant dans une mosque il est preferable de Commencer par le droit d'Allah (en accomplissant les deux rakaates de salutations de la mosquée) avant le droit des gens (c'est a dire de saluer ceux présents dans la Mosquée).


La sunnah consiste en entrant à la mosquée à en premier acquitter la prière de salutation de la mosquée puis une fois avoir terminé saluer les présents.

Cela signifie donc qu'on ne commence pas par saluer les présents puis a réaliser les deux rakaates.

C'est ainsi que les gens faisaient, ils entraient à la mosquée ensuite accomplissaient la prière de salutation de la mosquée puis saluaient le messager d'Allah.

La preuve :

" Un homme entra a la mosquée, accomplit la prière puis alla vers le messager d'Allah et le Salua. Le messager d'Allah répondit au salam, puis lui dit : " Retourne prier car tu n'a pas prier " (A trois reprises).

A la troisième reprise, l'homme dit au messager d'Allah : " ô messager d’Allah ! Apprends-moi comment prier [...]


Ibn l-Qayyim a dit [Dans son ouvrage Zad Al Mi'ad]:

" Le prophète a reprimandé l'homme au sujet de sa prière mais ne l'a pas reprimandé sur le fait d'avoir retardé le Salam jusqu'a après la prière. De ce fait cela démontre que la Sunnah pour celui qui entre dans une mosquée où il y a une groupe de gens, de realiser trois Salutations :

-Dire en entrant : " Au nom d'Allah, que la prière et le salut d'Allah soient sur son messager ".

-Réaliser deux rakaat en guise de salutation a la mosquée.

-Saluer les présents. "
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 12:00

Comment se tenir quand on tape à une porte (et lorsqu'on nous fait attendre à la porte):


Abdullah Ibn Bussr rapporte :

" Lorsque le messager d'Allah tapait à une porte, il ne faisait pas face à la porte mais il se mettait à droite ou à gauche "

Rapporté notamment par Al Bukhari dans Adab Al Mufrad et authentifié par Sheikh Al Albani.


Sheikh Al Abbad [dans son Sharh Sunane Abi Dawud K7 n°368 54 Min 16sec] : " Le fait de se mettre à droite à gauche et de ne pas faire se mettre en face de la porte lorsqu'on tape à celle-ci, fait parti du bon comportement. Ceci parceque, le fait de se mettre a droite ou à gauche permet lorsque on va ouvrir la porte de ne pas voir ce que le propriétaire de la maison ou de l'endroit ne voudrait pas que l'on voit."


Sheikh Mohamed Loqman As-salafi mentionne dans son [Sharh Adab Al-Mufrad P 576 ] : " Le point à retenir de ce hadith : Est Le fait de ne pas se mettre en face de la porte lorsqu'on tape à celle-ci, mais également après avoir tapé c'est a dire lorsqu'on nous fait attendre à la porte on se met à droite ou gauche ceci afin de ne pas voir l'interieur de la maison lorsque la porte va s'ouvrir. "
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 12:02

Faire preuve d'un excellent comportement et Rencontrer les gens avec un visage radieux.


Parmi les choses dont le prophète nous a recommandé mais que beaucoup de musulmans négligent de nos jours, il y a le bon comportement.

Pourtant de nombreux récits prophétiques ont été rapportés concernant les mérites et la grande importance du bon comportement, en voici quelques uns :

Aicha rapporte que le prophète a dit :«Le croyant atteint par son bon comportement le degré de celui qui jeune [sans jamais rompre] et passe toutes ses nuits en prière [sans jamais s’arrêter] » [Authentifié par Cheikh Al Albani rapporté par Abu Dawoud dans ses Sunnane n°4797]

Noble frère ! Médite quelques seconde sur ce Hadith avant de lire la suite

Le prophète a dit : «J’ai été envoyé pour parfaire les nobles caractères »[Déclaré authentique par cheikh Al Albani As-sahiha n° 793. [Rapporté par Boukhari dans Adab Al-Moufrad n°273]

Le messager d'Allah a également dit :

«[Comporte-toi avec les gens en faisant preuve d’une haute moralité » :

Ibn Daqiq Al ‘Id, Ibn Rajab ainsi que Cheikh Al ‘Abbad et d’autres expliquent que cette phrase signifie que le musulman doit se comporter avec les gens comme il aimerait que les gens se comportent avec lui.

Le bon comportement fait partie des caractéristiques des Moutaqine. La Taqwa d’une personne n’est point complète sans le bon comportement. Pour cette raison le Musulman doit se conduire avec les gens en se parant de bonnes actions dans la parole et dans l’acte.

D’ailleurs le messager d’Allah a dit : «
Nul d’entre vous ne sera croyant tant qu’il n’aimera pas pour son frère ce qu’il aimerait pour lui
».
[Rapporté par Boukhari et Mouslim]


Beaucoup de personnes se trompent en croyant que la piété consiste uniquement à acquittez le droit d’Allah et qu’elle ne comprend pas le bon comportement à l’égard des gens.

Suite à cette mauvaise compréhension, tu peux trouver, certains musulmans multiplier les actes d’adorations, les veillés nocturnes, ainsi que les jeûnes surérogatoires tout en négligeant ou en ne respectant pas les droits des autres !.

Beaucoup de nos frères minimisent l’importance du bon comportement, alors que notre religion n’a cessé de recommander le bon caractère.

Allah dit (sens du verset) :

« Ceux qui refoulent leur colère et pardonne aux gens. Et Allah aime les bienfaisant » S 3 v 134


Allah nous informe dans ce noble verset que parmi les nombreuses qualités des Moutaqine, il y’ a le fait qu’ils refoulent leur colère et pardonne aux gens. C’est pour cette raison qu’Allah les aiment Allah a couvert d’éloge son messager pour son bon comportement. En effet Allah dit (sens du verset) :

"Et tu es certes, d'une moralité imminente"
S.68 V.4

Le messager d’Allah était le plus pieux des hommes comme le confirme la parole de la mère des croyantes Aicha la véridique fille du véridique, lorsqu’elle fut interrogée sur le comportement de son époux le messager d’Allah :

« Son comportement était le coran »

[Authentifié par Cheikh Al Albani Rapporté par Abou Dawoud 40/2, An-Nassaî199/3, Ad-darimi 345/1]


Anas Ibn Malik en décrivant le comportement du prophète a dit : « Le Messager d’Allah jouissait parmi les hommes de la plus haute moralité »[Rapporté Par Boukhari et Mouslim]

O Noble frère! Médite sur les quelques Hadiths qui vont suivre. Sort de ton insouciance, combats ton âme et multiplies les efforts afin d’améliorer ton comportement envers Ton créateur, Ton épouse, tes frères, tes parents, les plus agés que toi, les savants et à l'ensemble des Musulmans :

1-Le plus noble des hommes est celui doté du meilleur comportement :


En effet Allah dit : (sens du verset) :

« Certes le meilleur d’entre vous auprès d’Allah c’est le plus pieux » s 49 v 13


A ce propos Abou Hourayra a dit: «On a demandé au Messager de d’Allah: «Quel est le plus noble des hommes?» Il dit: «C'est le plus pieux d'entre eux».[Partie d’un long Hadith Authentique rapporté par Boukhari et Mouslim]

Dans un autre récit, ‘Abdullah Ibn 'Umar a rapporté que le Messager a dit : « Les croyants ayant la foi la plus parfaite se sont ceux qui possèdent le meilleur caractère. » [Déclaré Hassan Sahih par Cheikh Al Albani. Abou Dawoud n°4682]

Dans un autre hadith rapporté par Boukhari et Mouslim on trouve : « Le meilleur d’entre vous est celui qui possède le meilleur comportement »

2-Le bon comportement pèsera lourd (dans la balance) le jour de la résurrection :


Abû Darda Rapporte que le messager d’Allah a dit : « Rien ne pèse plus lourd dans la balance du croyant le jour de la résurrection que sa bonne moralité et son bon caractère »[Déclaré authentique par Cheikh Al Albani. Rapporté par Abou Dawud 4799]

-
3-Le bon comportement conduit à l’amour d’Allah
:

En effet le prophète a dit: « Les serviteurs les plus aimés d’Allah sont ceux qui ont les meilleurs comportements »[Déclaré authentique par Cheikh Salim Al Hillali dans son livre Makarimou l-Akhlaqi p 51. Rapporté par Al Hakim et At-tabarani].

4-Le bon comportement est l’une des causes permettant l’obtention de l’amour du Messager d’Allah :


« Ceux parmi vous qui seront le plus proches de moi le jour de la résurrection et que j’aime le plus sont ceux qui sont dotés des meilleurs caractères » [Jugé authentique par Cheikh Al Albani. At-timidhi n°2018]

5-Le Bon comportement mène au paradis :


Abou Houreyra rapporte : « On a dit : O messager d'Allâh ! Qu'est -ce qui fera entrer le plus grand nombre de gens au paradis ? "La crainte d'Allâh [Taqwa] et le bon caractère". Et qu'est-ce qui fera entrer le plus grand nombre de gens en enfer ? : "La bouche et le sexe".[Jugé Bon par Cheikh Al Albani. Rapporté par At-tirmidhi, Ibn Majah, Ibn Hibban et d’autres]
Dans un autre Hadith : « La crainte d’Allah et le bon comportement sont deux des plus fortes raisons pour rentrer au paradis »[Rapporté Par Mouslim]

« ..Et Je Garantie une maison dans le plus haut degré du paradis à celui qui adopte un bon comportement »

[Déclaré authentique par Cheikh Al Albani. Abu Dawoud n°4800]

Tous ces Hadiths démontrent les mérites du bon comportement.
Al Hassan Al Basri a définit le bon comportement comme étant : le fait d’avoir le visage gaie (détendu), d’être généreux et de s’abstenir de faire du mal.

Abou Houreyra Rapporte que le messager d’Allah disait : « Vous ne pouvez pas donner de l’argent à tout le monde. Mais montrez leur un visage radieux et faites preuves de bonne moralité » [declaré hassan Par Cheikh Al Albani. Rapporté par At-tirmidhi n°2004]

Pour Ibn Moubarak trois qualités résument la noblesse de caractère :

Eviter tout ce que la religion interdit, acquérir ce qui est licite, faire largesse à sa famille.D’autres ont définit le bon comportement comme étant le fait de s’abstenir de nuire aux gens et de supporter les défauts des croyants. An-nawawi à quant à lui définit le bon comportement en disant qu’il s’agit d’être bienfaisant et de s’abstenir de faire du mal aux gens.

Les qualités qui caractérisent les personnes dotées d’un bon comportement sont entre autre leurs grande pudeur, leurs refus de causer le moindre mal aux gens et leurs franchise. Mais aussi, le fait que qu’ils parlent peu et oeuvrent beaucoup, Ils sont chastes, fidèles à leurs engagements, ils ne sont point grossiers, ne sont point avare et ne sont pas calomniateurs. Ils ont toujours le sourire, aiment ce qui plait à Allah et détestent ce qu’Allah détestent.


Qu'Allah nous pardonne pour nos manquements et nous aide a améliorer notre comportement. Amine
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 12:55

Que répondre à celui qui te dit "Untel te passe le salam " ?


Abu Dawud rapporte dans ses Sunanes au chapitre : « Lorsqu’un homme te dit : "Untel te Salut " » le Hadith n°5231 déclaré Hassan par Shaikh Al Albani. :

" Un homme vint au prophète et lui dit : " Mon père te passe le Salam "

Le messager d'Allah répondit : " Allayka Wa ‘Ala Abika As-salam
( Que la paix soit sur toi et ton père )


Les savants ont donc déduit de ce hadith, le fait qu'il est recommandé lorsque quelqu’un t'annonce qu'une autre personne te Salut de répondre en saluant ces deux personnes.

Ibn Hajar mentionne [dans Fath Al Bari vol 11 p 41] : « On tire de ce hadith le fait qu’il est recommandé de répondre en saluant le Transmetteur ».

Ibn l-Qayim mentionne [dans Zad Al Mi’ad vol 2 p 437] « Il était de l’habitude du messager d’Allah lorsqu’une personne lui annoncait le Salam de la part de quelqu’un d’autre, de répondre en saluant le transmetteur ainsi que celui qui nous Salut»

Sheikh Abdul Muhssine Al Abbad [Sharh Sunane Abi Dawud K7 370 1 h 05 min ]:« Ce hadith démontre que lorsqu’une personne t’annonce le Salam de la part d’une autre, on répond en disant : «Que la paix sois sur toi et sur lui A(llayka wa ‘Allayhi salam).

Et il est tout a fait permis et suffisant de répondre uniquement par :« Que la paix sois sur lui» (Allayhi salam) cependant répondre en saluant ces deux personnes est préférable.»

Et ceci fut aussi rapporté et mise en pratique par deux épouses du prophète :

1-Khadija :

Anas rapporte que Djibril vint au messager d’Allah et Khadidja était à ses cotés. Le messager d’Allah dit alors à Khadidja : « Allah te Salut ! », elle répondit : « Allah est As-Salam, et que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur toi et Djibril »
[Hadith rapporté par Al Hakim Vol 4 p 175, par An-nassâi dans al Kubra n°10134]


Ibn Hajar a dit dans Fath Al Bari Vol 4 p 127 : « On tire comme bénéfice de ce hadith, le fait de répondre en saluant le transmetteur et celui qui nous Salut. »

2-Aicha :

Aicha rapporte que le messager d’Allah lui a dit : « Oh Aîcha voici Djibril qui te passe le Salam ». Elle répondit : « Que la paix, la bénédiction d’Allah et sa miséricorde soient sur lui ».

[Hadith rapporté par Boukhari n°3217 et Muslim n°2447]


Cependant il y a un ajout dans le Musnad de l’Imam Ahmad Vol 6 P 117 qui est : « Que la paix, la bénédiction d’Allah et sa miséricorde soient sur toi et sur lui »

A propos de cet ajout Sheikh Al Albani a dit dans sa correction de Adab Al Mufrad de l’Imam Al Boukhari : « Et cet ajout dans ce Hadith est très important».



Allah et plus savant !
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 12:56

Laisser volontairement la pluie mouillé une partie de son corps lorsqu'il commence à pleuvoir :


Abu Dawud n°5100, Ahmad Vol3/133 et 267, An-nassaî dans Al Kubrah n°1849, Al Bukhari dans Adab Al Mufrad n°571 et Ibn Abi Assim dans son ouvrage As-sunah Vol 3/464 rapportent que lorsqu'il commencait à pleuvoir le messager d'Allah dévoilait une partie de son corps et l'exposait à la pluie. Le Hadith est le suivant :

Anas rapporte : " Un jour alors que nous étions avec le messager d'Allah, il plut. Il releva donc son habit de telle sorte que la pluie le mouille. On lui demanda la raison pour laquelle avait fait cela, il répondit car elle provient d'Allah. "


Points a retenir du Hadith :

-L'eau de la pluie est pure et bénie, notamment parcequ'elle n'a pas encore touché de terre sur laquelle on a désobeit à Allah. (Faîda tiré du Sharh Sahih Muslim du Sheikh Ar-rajahi).

-Il est recommandé lorsqu'il commence a pleuvoir de laisser la pluie mouiller une partie de son corps.

-Le fait que le prophète n'ai pas ordonner aux compagnons de faire comme lui prouve que cela n'est pas obligatoire mais recommandé. (Faîda tiré du Sharh Bulugh Al Maram du Sheikh Othaimine)

-Interroger le Noble, lorsqu'on le voit mettre en pratique une chose qu'on ne connais pas. (Faîda tiré du Sharh Adab Al Mufrad du Sheikh Abu Loqman As-salafi)

Dans le commentaire de ce Hadith l'Imam An-nawawi a dit :

" Et dans ce Hadith il y a la preuve sur laquelle se base nos compagnons, pour affirmer qu'il est recommandé au début de la pluie de dévoiler une partie du corps autre que la 'Awrah afin de l'exposer à la pluie. [..]"

Le Sheikh Muhamad Loqman As-salafi donne la même explication dans son commentaire de Adab Al Mufrad.

Le Sheikh Abdul Aziz Ibn Baz [dans son recueil de Fatawa Vol 13 p 64]affirme :

" Ceci prouve qu'il est recommandé à l'homme de dévoilé une partie de son corps tels que le bras ou sa tête et de le laisser mouillé par la pluie comme l'a fait le messager d'Allah. Ce qui est légiferé, c'est donc que le musulman retire par exemple son turban de la tête ou qu'il retrousse la manche de son vetement afin que la pluie mouille sa tête, son bras, le tibia et ainsi de suite parmi les membres dont il est permis de montrer devant les gens comme le pied, le tibia, la tête, la main...."

Sheikh Salih Al Fawzan explique [dans son Sharh Bulugh Al Maram commentaire du Hadith 541 du Chapitre de la pluie]: " L'eau de la pluie est benie et pur, pour cette raison il est recommandé au musulman, de sortir par exemple au début de la pluie et de mouiller une partie de son corps (tête, main ou pieds..) puis de prononcer l'invocation que le messager d'Allah prononcait lorsqu'il pleuvait "

Le Sheikh Abdul Muhssine Al Abbad [ dans son Sharh Sunane Abi Dawud K7 n° 370 20 min 35 sec ] et le Shaikh Sheikh Abdul Aziz Ar-rajahi [Dans son Sharh Bulugh Al Maram Vol 1 p 269] rapportent eux aussi cette sunnah.

Après avoir mis en pratique cette sunnah, le Musulman pronnonce ensuite l'invocation de la pluie qui est la suivante :

"Ô Seigneur ! Que ce soit une pluie utile !"


اللّهُمَّ صَيِّـباً نافِـعاً

Allâhumma sayyiban nâfi'an.


Et après la pluie, le croyant dit :


"Nous avons reçu la pluie grâce à la bonté d’Allah et Sa miséricorde."


مُطِـرْنا بِفَضْـلِ اللهِ وَرَحْمَـتِه

Mutirnâ bi-fadli l-lâhi wa rahmatihi.
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 12:58

En attendant que l'Imam arrive pour Commencer son sermon du vendredi, l'homme accomplit ce qu'il lui est possible de réaliser comme prière surerogatoire.


L'homme qui le vendredi arrive tot à la mosquée, en attendant que l'Imam arrive pour commencer la Khoutba, peut accomplir ce qui lui est posssible de realiser comme prière surerogatoires (10, 12, 14, 20, 22 Raka'at.....), en les priant deux par deux.

Cela fait partie de la sounnah et fut mis en pratique par les compagnons du prophète. La preuve est le Hadith suivant rapporté par Mouslim :

" Celui qui fait le bain du vendredi, puis va à la mosquée et prie ce dont il est capable, se tait et écoute le sermon jusqu'à sa fin puis prie avec l'Imam. Il lui sera pardonné ses pechés entre les deux vendredis plus trois jours. " Rapporté par Mouslim n° 757.


Allahou Akbar

"et prie ce dont il est capable" :

Ceci prouve qu'il n' y a pas un nombre de rakaat bien determiné, donc la personne (en attendant que l'Imam arrive pour debuter la Khoutba) peut prier ce qu'il lui possible d'accomplire comme prières surerogatoires.

"Il lui sera pardonné ses pechés " : Il s'agit ici des petits pechés.

"entre les deux vendredis plus trois jours" :

Cela fait donc en tout 10 Jours.

Pour finir, ce Hadith contient aussi une incitation à se rendre tot à la mosquée. C'est à dire un long moment avant que l'Imam ne commence la Khoutba, ceci afin de realiser ces prières surerogatoires, lire le coran, faire du Dhikr etc..

Helas, beaucoup d'entre nous ne se rendent à la mosquée qu'au moment où l'Imam a deja commencé la Khoutba ou que la prière a deja debuté.

Celui donc qui souhaite obtenir le Ajr mentionné dans ce Hadith se doit de realiser les choses suivantes :

-Le Bain

-Se rendre tot à la mosquée et y realiser les prières surerogatoires

-Se taire et écouter le sermon jusqu'a la fin

-Prier avec l'Imam

S'il manque une de ces choses, la personne sera recompensé mais elle n'obtiendra pas le Ajr mentionné dans le Hadith.

Tout ce qui vient d'etre dit concernant ce Hadith est tiré de Charh Boulough l-Maram de Cheikh Salih Al Fawzan Cours n°28.
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:00

Féliciter celui qui est touché par un bienfait religieux ou
mondain (Mariage, réussite à un examen, enfant..) :



L'Imam Al-Boukhari ainsi que l'Imam Muslim rapporte dans le long hadith racontant le repentir de Ka'b Ibn Malik (L'un des trois Compagnons qui restèrent en arrière lors de l’expédition de Tabuk, pour lire leur histoire cliquer ici : http://www.sounna.com/article.php3?id_article=41) :

" [..] Cependant, les gens m’accueillaient par groupes pour me féliciter du repentir et me disaient :

"Réjouis-toi qu’Allah a accepté ton repentir.

" Finalement, j’entrai à la mosquée ; le Messager d’Allah y était assis au milieu des gens. Talba ibn ubaydillah se leva et se précipita à ma rencontre. Il me serra la main et me félicita [..]

Ibn l-Qayim a dit dans son Ouvrage Zad Al Mi'ad Vol 3 p 585 : " Ce Hadith contient la preuve qu'il est recommandé de feliciter celui qui a été touché par un bienfait religieux, de se lever vers lui quand on le rencontre et de lui serrer la main " [.] "


Parmi les Fawaîd de ce récit, il y a :

-La recommandation de Féliciter celui qui est touché par un bienfait.

-La permission de se lever vers lui dans le but d'aller à sa rencontre pour le féliciter.

Et comme l'explique Ibn Hajar [Fath Al Bari Vol 7 P 731] " le fait de se lever vers celui que l'on souhaite féliciter n'est pas interdit car cela est réaliser dans le but de le féliciter. Et non pas dans le but de le saluer ou de l'honorer . "


-Une personne pourrait demander est-il permis de Féliciter le Kafir ? :

A cette question les savants dont Sheikh Otheimine [Tawjih Ar-raghibine ila Ikhtiyarate Al-Sheikh Ibn Othaimine p 305] font à ce sujet le Tafssil suivant :

1-S'il s'agit de le féliciter à l'occasion d'une de leur fêtes religieuses, cela est strictement interdit.

2-S'il s'agit de le féliciter lorsqu'il est touché par un bienfait mondain (Naissance, construction d'une maison....) :

a-Il n y a aucun mal à le faire s' y a dans cela un intérêt comme par exemple est un moyen de Da'wah ou comme dans le cas ou il fait parti de l'habitude de ce Kafir de nous féliciter quand on est toucher par un bienfait mondain, dans ce cas il n y a pas de mal à le féliciter nous aussi.

b-S'il n y a aucun intérêt (Maslahat), dans ce cas on ne doit pas le feliciter.
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:03

Frotter la tête avec le surplus d'eau utilisé pour le lavage des bras


Cheikh Al Albani [Noudhoum l-farayd mimaa fi silsilatiy Al Albani min fawaîd Tome 1 p 252] mentionne qu'il est permis de frotter la tête avec la même eau que celle utilisée pour le lavage des bras.

Cela signifie que frotter la tête avec le surplus d'eau utilisé pour le lavage des bras fait partie de la sounnah du messager d'Allah, la preuve reside dans le hadith Rapporté par Rabi'a bint mo'adh :

" Le prophète Frotta sa tête avec le surplus d'eau qu'il y avait dans sa main."


Rapporté par Abu Dawoud avec une chaine de transmission jugée comme Bonne.


Wallahu A'lam
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:04

parmi les Sunanes délaissées de nos jours il y a le fait de ne dire aucun mal du repas :

" Le messager d'Allah n'a jamais dit du mal d'un repas. S'il lui plaisait, il mangeait, sinon, il le laissait. "


Rapporté Par L'Imam Al Bukhari et muslim

Tel était le comportement du meilleur des hommes, lorsqu'un repas lui plaisait il le mangeait et faisait son éloge, sinon, il le laissait.

Parmi les enseignements à tirer de ce hadith :

-Le prophète n’a jamais critiqué une nourriture licite, par contre lorsqu’il s’agissait d’une nourriture illicite il n’hésitait pas à la critiquer etc..

-Ce récit prouve l'excellent comportement du messager d'Allah et témoigne également de sa bonté à l'égard de ses femmes, en effet le messager n'Allah n'a jamais critiqué un de leur repas .

:arrow -Le fait de ne pas dénigrer le repas concerne également la boisson

-Il ne faut pas critiquer le repas :

-Car comme l'explique Ibn Hajar cela peut casser le coeur de celui ou celle qui l'a fait

-Parce que un repas peut ne pas te plaire mais plaire à une autre,

-Mais également comme l'explique Sheikh Othaimine (dans son Sharh Ar-ryad As-salihine) le repas est un bienfait qu'Allah ta octroyé il ne convient donc pas de critiquer ce bienfait qu'Allah t'a donné.

-L'imam An-nawawi et Sheikh Ar-rajahi dans son Sharh Muslim, explique que le fait de critiquer le repas c'est le fait de dire des choses tels que :

Le repas est trop salé, il manque de sel, il est piquant, il n'est pas mûr, il n'est pas cuit comme il le faudrait et d'autres paroles de ce genre.

-Lorsqu'un repas nous plait, il fait parti de la Sunnah de le louer, la preuve est le hadith de Djabir rapporté par Muslim n°2052
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:05

Aicha rapporte que le messager recommanda à celui qui souffre d'une douleur, d'une blessure, d'un ulcère...de prendre son index et y mettre un peu de salive, de mettre ensuite ce doigt sur de la terre, puis de le passer sur l'endroit que l'on souhaite soigner en récitant l'invocation suivante :

" Au nom d'Allah, la terre de notre pays, avec la salive de l'un de nous guérissent notre malade par la permission de notre seigneur "

Bismillahi, Tourbatou Arduina, Bi Riiqati Ba'duina, Youchfa Bihi Saqiimouna, Bi Idhni Rabina "

تربة أرضنا بريقة بعضنا ‏ ‏ليشفى به ‏ ‏سقيمنا ‏ ‏بإذن ربنا


Le Hadith est authentique, il est rapporté par Bukhari Vol 10/206 (Fathu l-Bari), Muslim n°2194, Abu Dawud et Ibn Majah.

L'Imam An-nawawi a commenté ce hadith en expliquant que cela consiste à ce que la personne mette un peu de salive sur son index de le poser ensuite sur de la terre avant de le passer (frotter légerement) dans l'endroit où il souffre.

وَمَعْنَى الْحَدِيث أَنَّهُ يَأْخُذ مِنْ رِيق نَفْسه عَلَى أُصْبُعه السَّبَّابَة ثُمَّ يَضَعهَا عَلَى التُّرَاب فَيَعْلَق بِهَا مِنْهُ شَيْء , فَيَمْسَح بِهِ عَلَى الْمَوْضِع الْجَرِيح أَوْ الْعَلِيل , وَيَقُول هَذَا الْكَلَام فِي حَال الْمَسْح


Comme l'explique Sheikh Abdul Azziz Ar-rajahi [dans son Sharh Sahih Muslim] on prononce cette invocation au moment de passer le doigt sur l'endroit de la douleur :

فيه مشروعية هذا العمل، وهو أن يأخذ من ريقه على أصبعه السبابة، ثم يضعها على التراب، ثم يمسح به الموضع
العليل من المريض قائلا: بسم الله، تربة أرضنا الحديث

"la terre de notre pays" Shaikh Abdul Muhssine Al Abbad [Dans son Sharh Sunane Abi Dawud K7 275 13 Min 47 sec environs]
explique que certains savants ont dit que ceci est spécifique à la terre de la ville Médine et que d'autres savants penchent vers l'avis contraire c'est à dire que ce Hadith n'est pas spéfique à la Ville de médine, ce dernier avis est pour lui le plus Authentique.

L'avis selon lequel, ce hadith n'est pas spéfique à la ville de Médine est l'avis est aussi l'avis du Sheikh Otheimine qui affirme [Dans son recueil de Fatwa Premier Volume] qu'il s'agit d'ailleurs de l'avis de la majorité des savants :

" ولكن رأي الجمهور أن هذا ليس خاصّاً برسول الله صلى الله عليه وسلم ولا بأرض المدينة بل هو عام في كل راقٍ وفي كل أرضٍ، ولكنه ليس من باب التبرك بالريق المجرد بل هو ريق مصحوب برقية وتربة للاستشفاء وليس لمجرد التبرك."

Je conseil aussi de retourner à l'explication fait par Sheikh Otheimine dans son Sharh Sahih Bukhari [K7 n°6 du Chapitre de la Médcine 35 Min 40 sec environs]

Sheikh Otheimine [Dans son Sharh Ryad As-salihine au chapitre "les Invocations que l'on doit faire en faveur du Malade"] explique qu'on tire de ce Hadith :

-Qu'il est recommandé à l'Homme de soigner ses bléssures et douleurs avec ce types traitement.

- Que Tout comme la salive de l'homme, la terre est elle aussi pure, avec ces deux puretés et une forte confiance en Allah (Tawakul) la personne guérit.

Il faut donc nécessairement pour voir ce traitement être éfficace placer sa confiance en Allah et avoir la certitude qu'Allah va nous guérir.

Ce qui signifie que si une personne met en pratique ce traitement mais doute de son éfficacité ou le met en pratique par simple experience, ce traitement ne sera pour lui d'aucune efficacité. Il faut obligatoirement accepter l'ordre du messager d'Allah, placer sa confiance en Allah en ayant la certitude qu'Allah va nous guérir.

Ce hadith prouve qu'il est permis d'utiliser la Ruqiya pour tout les maux

Il y a dans ce hadith la preuve que prendre son index et y mettre un peu de salive, de mettre ensuite ce doigt sur de la terre, puis de le passer sur l'endroit que l'on souhaite soigner en récitant l'invocation mentionnée plus haut est Recommandé.

Il y a dans ce hadith la preuve que la Rokiya basée sur le coran et la sunnah a des effets étonnantes dans le traitement des maladies.
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:07

Boire l'eau qui reste des ablutions


C'est une Sounnah peu connue du commun des musulmans faisant partie des nombreuses Sounnanes que l'éminent Savant et notre Cheikh Salafi bien aimé Mouqbil Ibn Hâdî Al-Wâdi'i (Qu'Allah Lui fasse Miséricorde) a fait revivre.

Cette Sounnah est donc délaissée et oublié et il incombe aux musulmans de la pratiquer et de la diffuser parmi les gens et encore plus lorsqu'on sait qu'une parole contraire à la pratique du Prophète est répandue dit que le fait de boire l'eau qui reste des ablutions a pour résultats des pertes de mémoire. Il n'y a aucune preuve sur cette parole mais de plus les preuves sont contraires à cette parole:

Il a été rapporté de Al-Housayn le fils de ‘Alî (Qu’Allah les agrée tous deux) qu'il a dit:« Mon père m'a demandé de venir avec l'eau des ablutions (Al-Wadou à ne pas confondre avec les ablutions elle-même Al-Woudou) et il a rapporté qu'à la fin des ablutions qu'il a faite en faisant chaque mouvement trois fois qu'il (‘Alî) s'est levé en disant "donne moi le récipient qui contient le reste de l'eau des ablutions" et il but de cette eau debout. Al-Housayn dit: Je fus étonné! Il me dit alors " Ne sois pas étonné car j'ai vu ton Père (car c'est son Grand-Père) le Messager D'Allah faire comme tu m'as vu faire": Il a demandé de l'eau pour ses ablutions et en a bu le reste debout." »

Ce Hadith est rapporté par An-Nasai et authentifié par Cheikh Mouqbil dans son : Al-Jâmi‘ As-Sahih: Chapitre de boire le reste de l'eau des ablutions (1/515)

Référence: Al-Bayanou Al-Hassanou bi tarjamati Al-Imâmi Al-Wâdi‘i wa mâ ahyâ mina As-Sounnan de Cheikh ‘AbdoulHamid bnou Yahya Al-Hajouri préfacé par Cheikh Yahya Al-Hajouri , (éditions :Dar Al-Imâm Ahmad page 111)

Traduit par Mehdi Abou Abdirrahman pour le site salafs.be



Voici quelques modestes éclaircissement concernant ce sujet :

Des savants comme Sheikh Abdul Mouhssine Al Abbad (dans son Sharh Sunnane d'Ibn Majah 1 h 05 mn K7 n°43 et son Sharh sunnane at-tirmidhi 56 mn 20 sec k7 n°14 )explique que :

Le terme " L'eau qui reste des ablutions " désigne le surplus d'eau restant dans le récipient ou l'ustensile qu'on a utilisé pour faire les ablutions. Il ne s'agit pas comme certains pourraient le croire de l'eau coulant des membres (mains, visages..) de la personne.

Et qu'il est d'avis que boire l'eau restant des ablutions n'est pas une Sunnah dont on est récompensé en l'accomplissant, mais que cela est simplement permis. Ce qui signifie que la personne n'a pas de récompense particulière en buvant cette eau.

Quant à la raison pour laquelle le prophète à bue cette eau, il explique que c'était pour montrer aux gens qu'on peut utiliser ce surplus d'eau pour autre chose que les ablutions (la boire, la cuisine....) et qu'elle n'est point impure (Sheikh Ar-rajahi explique également ceci dans son Sharh Sahih Bukhari et An-nassai).

Concernant l'étonnement d'Al-Hussayn dans ce Hadith, le Savant As-sindi (dans son Sharh sunnane An-nassaî ) explique qu'il est du au fait que 'Ali ai bu débout.

D'ailleurs ce hadith est l'un des arguments les plus fort utilisés par ceux qui voient la permission de boire debout.

Pour terminer, le terme Sunnah est vaste il signifie parfois les actes, paroles et approbations du prophète et parfois il signifie Mustahab (Recommandé, préférable).
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:11

Designer Un (Chef) lorsqu'on voyage en groupe


Le voyageur choisit ses compagnons avec grand soin car le voyage dévoile les caractères des gens. Il prend donc de pieux compagnons pour l'aider dans le bien et le rappeler quand il oubli.

Allah dit (sens du verset) :

" Fais preuve de patience (en restant) avec ceux qui invoquent leur Seigneur matin et soir, désirant Sa Face. Et que tes yeux ne se détachent point d'eux en cherchant (le faux) brillant de la vie sur terre."


« Ne côtoie que le croyant et ne mange qu’en compagnie du pieux »
[Voir Sahih Al Jami’ n° 7341 et Sahih At Targhib Wat Tarhib n° 3036]


L'Imam An-nawawi dans son Sharh Sahih Muslim mentionne en expliquant un hadith parlant de la bonne et mauvaise compagnie :

" On voit dans ce hadith le mérite de côtoyer les vertueux et l’interdiction de côtoyer les personnes mauvaises et Ahl al Bida' "

L'Imam Ibn Hajar dans son Sharh Sahih Bukhari mentionne en expliquant un hadith parlant de la bonne et mauvaise compagnie :

"Dans ce hadith, on voit l’interdiction de s’asseoir avec les personnes dont la compagnie est néfaste pour les affaires de la religion et de la vie mondaine de même que l’on y voit l’incitation à s’asseoir avec les personnes dont la compagnie est bénéfique dans ces deux domaines"


Ensuite, le groupe élit parmi eux un chef qui serait responsable de l'administration des affaires liées au voyage.

Abu Hureyra rapporte que le messager d'Allah a dit :

" Si trois personnes partent en voyage ensemble qu'Ils désignent l'un d'entre eux comme chef "

Rapporté Abu Dawud et authentifié par Sheikh Al Albani

Il est recommandé au groupe de voyageur de choisir un Chef (Certains savants comme Sheikh Al Albani voient que ceci est obligatoire)

L'Imam An-nawawi mentionne [dans son Livre Al-Adhkar] que le responsable doit être le meilleur d'entre eux et doit être reconnu pour ses bons avis et ses justes prises de positions.

L'une des sagesses qu'il y a dans le fait de choisir un émir durant le voyage est le fait que cela permet d'éviter le désordre. (En effet l'un peut vouloir se reposer et un autre continuer la route, ou alors l'un peut vouloir s'arrêter pour manger et un autre vouloir accélérer...).

La désignation d'un Emir lors d'un voyage était mise en pratique par le prophète, les compagnons et les pieux prédécesseurs.

Sheikh Othaimine [Sharh Ryad As-salihine Tome 3] mentionne que l'obeissance à l'Emir est obligatoire et qu'elle ne concerne que les affaires liées au voyage. Elle ne concerne donc pas les choses ayant attrait à la vie personnelle des voyageurs.

Sheikh Al Abbad [Sharh Sunnane Abi Dawud K7 n°193] explique que cette obéissance à l'émir ne se termine qu'au retour de ce Voyage.

Ce qui signifie qu'on obéit à l'émir pendant le voyage, une fois arrivé à destination, pendant la durée du séjour et pendant le chemin du retour.

Le Musulman obéit à l'émir et patiente sur ses décisions. Bien entendu cette obéissance à l'émir n'a lieu que dans le bien, car il n y a pas d'obéissance à la créature dans la désobéissance au créateur.

L'émir se doit de consulter ses compagnons afin de demander leurs avis en cas de besoin.

Le Musulman doit s'efforcer a adopter un bon comportement envers ses compagnons, éviter les querelles, patienter devant le mauvais comportement qui pourrait venir de certains, ainsi que conseiller ses compagnons de route s'ils viennent à voir besoin de conseil.
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:13

Preserver les secrets qu'on te confie !:


En effet Allah dit : «Respectez vos engagements car on vous en demandera certainement compte».


La preuve se trouve également dans le Hadith contenant plusieurs Fawaîd :

Et Selon Thàbit, Anas rapporte ceci: «Le Messager de Dieu vint, alors que je jouais avec d'autres enfants. Il nous salua et m'envoya en mission.

Ma mère fut inquiétée de mon retard et me demanda à mon retour à la maison: "Qu'est-ce qui t'a retenu?" .

Je lui dis: «Le Messager de Dieu m'a envoyé faire une mission».

Elle me dit:«Et de quoi s'agissait-il?»

Je lui dis: «C'est un secret». Elle dit: «Surtout ne dévoile à personne le secret du Messager de Dieu»

Anas dit à Thàbit: «Par Allah, O Thabit ! si j'avais révélé ce secret à quelqu'un d'autre avant toi, je t'en aurais parlé ».

Parmi les Fawaîd de ce Récit :


Ce Hadith est authentique, il est Rapporté par Muslim et Al Boukhàri

Ce Hadith prouve le très noble comportement du prophète et sa grande modestie, en effet malgré son rang auprès d'Allah et des créatures, il faisait preuve de modestie en saluant les enfants lorsqu'il passait devant eux, Sheikh Ibn Othaimine dit à ce sujet : " Et qui d'entre nous (de nos jours) salue les enfants (lorsqu'il en croise)".

Ce hadith contient également une Sunnah qui est de saluer celui qu'on croise, même s'il s'agit d'enfants. Car le Salam est une invocation, donc lorsque tu passe le Salam à ton frère en disant "As-salam Allayka" tu invoque également pour lui.

En passant le Salam aux enfants, tu leur apprend une Sunnah et leur enseigne une bonne éducation sur laquelle ils vont grandir. Sache également que tu seras récompensé s'ils mettent en pratique cet enseignement, car à chaque fois que par ta cause des gens pratiquent un bien, tu en es récompensé.

Ce Hadith contient la permission d'envoyer un enfant accomplir une mission, cependant il faut que cette enfant soit de confiance, car s'il s'agit d'un enfant s’amusant énormément et trop insouciant, il convient dans ce cas de ne pas compter sur lui.

Le Musulman doit prévenir sa famille lorsqu’il se rend dans un endroit qu’il n’a pas l’habitude d'y aller afin que s’il lui arrive un mal sa famille sache ou il se trouve, tout comme il convient de les prévenir si on risque de rentrer tard afin de ne pas les inquiéter.

Il y a dans ce Hadith les mérites d'Anas Ibn Malik, car il était quelqu'un de confiance, qui gardait précieusement ce qu'on lui confiait, il a gardé le secret du prophète même après la mort de celui-ci.

Il y a dans la phrase : "Par Allah, O Thabit ! Si j'avais révélé ce secret à quelqu'un d'autre avant toi, je t'en aurais parlé" La preuve de l'amour d'Anas pour son élève Thabit, d'ailleurs Thabit a énormément rapporté de son maitre.

Ce Hadith contient également le devoir fait au Musulman de garder les secrets des autres et de ne pas les divulguer. Le Musulman est appelé à être un confident fiable, car il s'agit du comportement des meilleurs parmi les croyants.

Ainsi, tout comme tu aimerais que les gens gardent tes secrets, il convient de garder les leurs. Tout comme tu n'aimerais pas voir tes secrets dévoilés, ne dévoilent donc pas ceux des autres. Sache qu'en divulguant les secrets des gens Allah peut te punir en divulguant les tiens aux autres.

Pour inciter l’homme à garder les secrets certains ont dit:

Creuse un trou (ou une tombe) dans ton cœur pour y enfouir les secrets qu'on te confie.


Conservé un secret est parfois difficile, c'est pour cette raison que certains ont dit :

Il est plus difficile de garder un secret qu'une forte somme d'argent.


Garder les secrets exige une patience considérable, c’est pour cette raison que d'autres ont dit :

Celui qui patiente en gardant les secrets des gens et en ne les dévoilant même pas à son meilleur ami (ou sa femme) est le plus patient des hommes.


Il a également été dit :

Les cœurs sont des coffres-forts, dans lesquels on y conserve les secrets


Des Hadiths et versets démontrent l'obligation fait au musulman de conserver les dépôts [Amana] qu'on lui confie, sache donc que le secret fait partie de ce qu'on appel dépôts [Amana], c'est pour cette raison que certains ont dit :

" Lorsqu'un homme te confie un secret, il te confie une Amanat".



Qu'est ce qu'un secret ? :

Sheikh Othaimine explique que c'est par exemple : Ce qu'un frère te confie et te demande de ne pas le dévoiler aux gens. C'est aussi ce qu'une personne te confie en prenant soin que personne ne puisse entendre votre discussiont, le secret c'est aussi ce qu'une personne te confie et dont elle craint que les gens le sache, ou aurait honte si les gens venaient à savoir etc...

Lorsque tu poses une question à quelqu'un, et qu'il te répond "C'est un secret, je ne peux te le dire" il ne te convient pas de chercher en savoir plus, notamment en insistant pour que cette personne te raconte ce secret.


Méfie-toi de ceux qui te racontent les secrets des autres,
Car il est possible qu'ils racontent les tiens aux autres.


Il y a dans ce Hadith, la preuve de l'excellente éducation qu'Umm Souleym donna à son fils Anas, en effet elle donna raison à son fils, et lui demanda de bien garder ce secret et l'encouragea donc à ne pas le dévoiler.

Ce Hadith contient également la preuve que préserver les secrets de ses frères et ne pas les divulguer fait partie des nobles caractères et du Adab Islamique. Ceci signifie que l'époux n'a pas le droit de dévoiler à son épouse les secrets que des frères lui auraient confié et vice-versa.

La violation de l'honneur des autres etc... à conduit certaines personnes à déclarer "Les Chiens sont devenues préférable à beaucoup d'entre les Humains"(1)

Car ils estiment qu'un chien est fidèle (à celui qui se montre bienfaisant envers lui) et pourrait se sacrifier en versant son sang et en donnant sa vie pour défendre son maitre, alors que de nos jours il devient difficile de trouver des gens de confiance, beaucoup d’hommes passent leurs temps à violer l’honneur des autres, à comploter contre eux, à parler derrière leur dos, à les tromper, à les trahir, à traquer leurs défauts et à dévoiler leurs secrets Wallahu l-Musta'ane.

(1)Je fais référence ici au livre intitulé «Tafdhuil l-Kilab ‘Ala Kathir Min Man Labissa At-thiyab (La preférabilité des Chiens à beaucoup d’entre ceux qui portent des Habits (cad les humains)» du savant Abu Bakr Ibn l-Marzoubane (mort en 309H), tout comme son titre ce livre est 'Ajib. L'auteur à écrit ce livre lorsqu'il a remarqué que de nombreuses personnes commençaient à violer l'honneur des gens et qu'il devenait difficile de trouver un véritable ami.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:15

La sounnah à l'entrée et à la sortie de nos demeures


Par le grand savant le Mouhaddith Cheykh al Albânî rahimahoullah.



Le prophète Mouhammad salallahou ‘alayhi wa sallam nous a enjoint de prier deux unités (rak’atayn) lorsqu’on sort de sa demeure et lorsqu’on y rentre.

D’après le hadith rapporté par Abou Hourayrah radiyallahou ‘anhou : Le prophète salallahou ‘alayhi wa sallam dit : "Lorsque tu sors (lorsque tu t’apprêtes à sortir) de ta demeure prie deux unités de prière (rak’atayn) qui t’empêcheront de faire du mal lors de ta sortie. Et lorsque tu rentres dans ta demeure prie deux unités de prière qui t’empêcheront de faire du mal lors de ton entrée."

Le hadith est rapporté par al Moukhlis dans son Mountaqâ et al Bazâr dans son Mousnad et de même ad Daylamî dans son Mousnad et Hâfizh ‘Abdal Ghanî al Maqdisî dans Akhbâri as Salâh et pour terminer Hâfizh bnou Hajar dit que ce hadith est bon (hassan).

Source : Ce hadith est rapporté dans Silsilatou al Ahadith as Sahihah de Cheykh al Albânî, Tôme 3 hadith numéro 1323.

Traduit par l’équipe d’assounnah
www.assounnah.com
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:17

Aider son épouse dans l'accomplissement des taches Ménagère :


Et a ce sujet on a demandé à Aicha : "Que faisait le prophète chez lui ?. Elle dit : " Il aidait sa famille (cad il était à leur service) et lorsque venait l'heure de la prière, il partait prier ". Al-Boukhari

Al-Qassim rapporte on demanda également à Aicha : " Que faisait le prophète chez lui ?. Elle dit : " C'était un homme comme les autres : Il nettoyait ses vêtements, trayait ses bêtes et s'occuper seul de sa propre personne." Rapporté par Ahmad

Urwa rapporte qu'on a demandé à Aicha : " Que faisait le prophète chez lui ?. Elle dit : " Il cousait ses vêtements, reparait ses chaussures et faisait ce que le hommes font chez eux."

Ses Ahadith démontrent le noble comportement du messager d'Allah, sa modestie et sa bonté à l'égard de sa famille.


Sheikh Ibn Othaimine a dit au sujet des ses Ahadiths :

" [Ces Ahadiths] prouvent la modestie de l'envoyé d'Allah, lorsqu'il était dans sa demeure il était au service de sa famille notamment en trayant ses bêtes et en réparant ses chaussures. Et lorsqu'on demanda à Aicha :" Que faisait le prophète dans sa demeure ?" elle répondit :" Il était au service de sa famille ".

Ainsi lorsque l'homme est dans sa demeure, la Sunnah consiste à ce qu'il se rende utile, en s'occupant par exemple de sa personne, en cuisinant s'il sait cuisiner, en s'occupant du lavage de ce qui a besoin d'être lavé etc..tout ceci fait partie de la Sunnah. La personne est donc récompensé pour cela, pour sa modestie et pour son suivie du messager d'Allah et aussi agir ainsi consolide l'amour qu'il y a entre toi et ton épouse. En effet si ton épouse sent que tu l'aides dans ses taches, alors elle t'aimera (davantage) et ta valeur auprès d'elle augmentera. Il y a donc dans ceci une très grande Maslah (Cad un grand profit, un très grand intérêt..)".


Umm Salama dans son ouvrage : " Faire triompher le droit des croyantes" au chapitre : " Aider son épouse dans les taches ménagères" après avoir mentionné les Ahadiths que nous avons rapporté plus haut déclare :

" Aider son épouse est surtout recommandé lorsque l'épouse est une étudiante en sciences religieuses, qui a vraiment besoin que son mari l'aide à éduquer et à s'occuper des enfants, afin qu'elle puisse étudier le coran et la sunna, ce qui lui permettra d'appliquer sa religion et l'aidera à élever correctement ses enfants. Nous demandons à Allah qu'il guide nos maris".
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:18

Passer la main sur la tête des Enfants (en signe d'affection) et invoquer Allah en leur faveur :


De nombreux hadith ont été rapportés à ce sujet, en voici quelques uns :

Boukhari rapporte dans son Sahih au Chapitre : " De la demande des bénédictions en faveur des enfants et du fait de passer la main sur leur tête"

-Al Ja'd Ibn Abdurahmane a dit : " J'ai entendu As-saîb ibn Yazid dire : " Une fois ma tante maternelle m'emmena chez le mesager d'Allah et dit : " O Messager d'Allah le fils de ma soeur à mal ". Sur ce, le prophète passa sa main sur ma tête et invoqua Allah de m'accorder la bénédiction. Il fit ensuite des ablutions mineures et moi de boire l'eau qui resta dans son vase, après quoi, je me mis debout derrière lui et je pus voir le sceau de la prophétie entre ses deux épaules, il ressemblait à un bouton d'ornement".

-Muslim rapporte dans son recueil de Hadith que la mère de Muhammad Ibn Hatib ammena son fils Muhammad au messager d'Allah et lui dit alors : " Voici mon fils Mouhammad, il est le premier à porter ton prénom ". Le messager d'Allah passa alors la main sur la tête de l'enfant et implora Allah en sa faveur.

-Dans son Ouvrage Adab Al-Moufrad l'Imam Boukhari mentionne d'après Youssouf Ibn Abdillah Ibn Salam que le messager d'Allah lui donna comme prénom Youssouf puis le fit assoir sur ses genoux, invoqua Allah en sa faveur tout en passant sa main sur sa tête.

-Amrou Ibn Harith rapporte que sa mère l'amena au messager d'Allah qui passa sa main sur sa tête et invoqua Allah en sa faveur. Rapporté par Boukhari dans Adab Al-Moufrad.

Et les Récits Allant dans ce sens sont nombreux.

Dans son Commentaire de Adab Al-Moufrad le Sheikh Muhammad Loqman mentionne que ces Hadith démontrent la recommandation à être misericordieux avec les plus jeune. Ils contiennent également la permission de passer la main sur la tête de l'enfant et d'invoquer les bénédictions d'Allah en sa faveur (en disant par ex : Barakallahou fika).


Certains récits démontrent que les compagnons mirent en pratique cette Sunnah du prophète :

-Salmat ibn Wardan rapporte Je vis un jour Anas Ibn Malik entrain de serrer la main à des gens. (je m'approcha) il me serra la main et me demanda ensuite qui j'étais. Après m'être presenté, Anas passa sa main sur ma tête à trois reprises et invoqua Allah en ma faveur (en disant : Barakallahou Fika)

Comme l'explique le Sheikh Abdurazaq Al Abbad (Dans son commentaire d'Adab Al Moufrad) ce récit contient un ensemble de règles de bonne conduite à adopter avec un enfant (lui passer le Salam, lui serrer la main, lui demander son prénom, passer la main sur sa tête et invoquer Allah en sa faveur). Tout ceci permet de rentrer la joie dans le coeur de l'enfant et cela fait partie de la misericorde à l'égard à son égard.
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:19

Il est Meilleur Pour celui qui a du temps libre ou celui qui est riche et qui n'a pas besoin de Travailler de rester à la mosquée pour attendre la prière Suivante :



-" Celui d'entre vous qui attend la prochaine prière à la mosquée (et que rien ne l'empêche de rentrer si ce n'est la prière), ne cesse d'être considéré comme en prière, et les anges ne cessent de prier sur lui :

" O Allah ! Pardonne lui, fais lui miséricorde, accepte son repentir."


Et ce tant qu'il ne commet aucun mal et tant qu'il ne perd pas ses ablutions. [...]" [Rapporté par Muslim]



- Il a aussi dit : " Aucun Homme Musulman ne peuple les mosquées par la prière et le rappel sans qu'Allah ne se réjouisse de sa venue, de la même manière qu'on se réjouit du retour de l'Absent." [Rapporté par Ibn Majah et authentifié par Sheikh Al Abani]



-" Celui qui attend à la mosquée prière après prière est comme le cavalier qui a préparé sa monture pour le combat sur le sentier d'Allah contre l'ennemie. Les anges ne cessent de demander pardon pour lui jusqu'à ce qu'il perde les ablutions ou se lève, et il accomplit là la plus grande surveillance aux frontières [Ar-ribat al-akbar]".



-" Celui qui s'assoit dans la mosquée pour attendre la prochaine prière est considéré comme étant en prière"

Les deux derniers Hadiths ont été rapporté par Ahmad est authentifié par Sheikh Al Albani.


Il y a de nombreux Hadith à propos du fait d'attendre prière après prière et de rester à la mosquée. Mais ce que nous avons cité est suffisant. Comme l'explique Sheikh Al Albani, Ces Hadith ne concernent que le Musulman qui peut se passer de Travailler (Sois parce qu'il est riche ou parce qu'il a atteint un age avancé et ne peut donc plus travailler etc..), ou le Musulman ayant du temps libre ou d'autres raisons encore.

Ceci parce que L'Islam ordonne à l'homme d'Aller vers sa subsistance, afin qu'il ne ne fasse pas la charité.
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:24

Lorsque 2 compagnons du Prophetes se rencontraient, ils ne se quittaient qu' apres que l 'un d'entre eux eut récité a l'autre as sourate al 3asr :"Par le Temps, L homme est en perdition..." puis il se saluaient l'un et l autre
authentifié par shaykh al albany rahimaouLah dans As Sahiha ( 2648)


Chapitre 299 (ryadou as salihin): Ou il est reprouvé de marcher sans excuse valabe avec un seul pied chaussé et de se chaussé en position debout

Selon Djabir Le Messager d Allah a interdit de se chausser en position debout.
Rapporté par Abou Dawud



Selon Salmân , le Prophete a dit : " Celui qui se lave le vendredi, se purifie comme il peut, s'enduit les cheveux de creme ou se parfume avec ce qu'il a chez lui puis sort sans séparer deux personnes, prie ensuite ce qui lui a eté destiné et écoute enfin l'imam quand il parle, ses péchés depuis le vendredi précédent lui seront pardonnés." (rapporté par Ahmad et les auteurs des Sunan. Authentifié par Ibn Khuzayma)



source http://www.fourqane.fr/forum/viewtopic.php?t=3200&postdays=0&postorder=asc&start=0




i
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   Ven 21 Mai 2010, 13:39

Ibn Al Qayyam dit dans son livre "zad al ma3ad"


" ... وكان هديه صلى الله عليه وسلم إطالةَ هذا الركن بقدر السجود، وهكذا الثابتُ عنه في جميع الأحاديث، وفي "الصحيح" عن أنس رضي اللّه عنه: كانَ رسولُ اللّه صلى الله عليه وسلم يقعُد بين السجدتين حتى نقول: قَدْ أَوْهَمَ.

Et tel était sa voie , il prolongeait ce pilier autant que le soujoud et celà est attesté dans tous les hadiths.
Et dans le sahih selon Anas qui dit: " le prophète reste assis entre les deux prosternations longuement au point que nous nous disions : il a été distrait!

وهذه السنةُ تركها أكثرُ الناس مِن بعد انقراض عصر الصحابة، ولهذا قال ثابت: وكان أنس يصنع شيئاً لا أراكم تصنعونه، يمكُث بين السجدتين حتى نقول: قد نسي، أو قد أوهم".

Et cette sounnah, la plupart des gens venu après la générations des compagnons l' ont délaissé.
Ainsi Thabit disait "Anas faisait une chose que je vous ne vois pas faire, il reste assis entre les deux prosternations à tel point que l' ont disait "il a oublié ou il est distrait".


source: http://www.sahab.net/forums/showthread.php?t=371231
Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quelques sounnas délaissées   

Revenir en haut Aller en bas
 
quelques sounnas délaissées
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le sentier des croyants :: Apprentissage de la religion-
Sauter vers: