Le sentier des croyants


 
PortailAccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Comment maintenir le khushu' dans la prière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
fetoche
Membre fidèle
Membre fidèle
avatar

Féminin Nombre de messages : 771
Age : 39
Religion : musulmane
Date d'inscription : 18/03/2010

MessageSujet: Comment maintenir le khushu' dans la prière   Ven 11 Juin 2010, 13:52

883

Allah - Subhanahu wa Ta'ala - dit : « Bienheureux sont certes les croyants , ceux qui sont humbles (khashi'un) dans leur prière »

[sourate Al-Mu'minun :1-2]



« et tenez-vous debout devant Allah, avec recueillement »

[sourate Al-Baqara :238]



Abu Huraira (radiallahu 'anhu) a dit : « Le messager d'Allah (sallallaahu alaihi wasallam) a prié un jour, s'est retourné et a dit : « ô untel et untel ! Vous ne parfaisiez pas votre prière ? Celui qui prie ne regarde-t-il pas quand il l'accomplit, comment il prie ? Certes, il prie pour lui-même. »

Ce khushu' (recueillement) est perfectionné par un certain nombre de choses dont certaines sont dans le prieur et d'autres à l'extérieur. Parmi ces choses, sont :


1. Se souvenir de la mort

Anas (radiallahu 'anhu) a dit : « Le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « Rappelez-vous la mort dans votre prière parce que lorsqu'un homme se souvient de la mort dans sa prière, il s'efforce de parfaire la prière et prie comme un homme qui ne pense pas qu'il accomplira une autre prière après cela. Prenez garde et une excuse est cherchée pour chaque affaire. »

Le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a ordonné au musulman de se rappeler la mort pendant la prière. Ceci parce que c'est le moyen de parfaire la prière. La souvenir de la mort crée l'appréhension dans les âmes et par elle les actions sont scellées. Ce qui vient après est plus effrayant. Où est l'issue contre le resserrement de la tombe ? Et qu'elle sera notre réponse quand nous serons interrogés dans la tombe ? De plus, nous ne connaissons pas notre destination, un jardin dont la largeur est comme celle du ciel et la terre ou un feu dont les hommes et les pierres sont le carburant.

Ainsi le serviteur imagine des visions de mort et ce qui vient après, ainsi il prie la prière d'un homme qui ne pense pas qu'il accomplira une prière après cela. Donc, il parfait sa prière, se compte lui-même parmi les morts, prépare son linceul, écrit son testament et rend leurs droits à ceux qui les possèdent. Quand il se réveille, il n'attend pas pendant le soir et quand vient le soir, il n'attend pas pendant le matin.

De cette manière il en vient à accomplir la prière, humble, soumis et en pleurs. Entre la crainte et l'espoir il fait face à l'au-delà et dit adieu au monde. C'est une prière d'adieu. Par elle, il dit adieu à sa famille, ses parents, ses frères et ceux qui sont les plus chers et les plus proches, en fait au monde entier.

Et il dit "Allahu Akbar" - Allah est le Plus Grand - en effet, Il est plus grand que toute chose. Il diminue ce monde et le considère comme insignifiant. Puis, il fait une invocation d'ouverture "ô Allah éloigne moi de mes péchés, comme Tu as éloigné l'occident de l'orient." Il visualise l'éloignement de l'occident de l'orient, puis il se rappelle ce qu'il peut parmi les péchés et erreurs qu'il porte sur son dos. Il craint de rencontrer Allah - Subhanahu - dans cet état et que la mort ne vienne avant qu'il ne se repente; donc il invoque par cette invocation, avec certitude et conviction qu'il sera exaucé.

Il réfléchit sur la signification de tout ce qu'il prononce pendant sa prière, se rappelant la grandeur et la puissance d'Allah - Ta'ala - dans son cœur, les larmes coulant de ses yeux parce que le Paradis et le Feu de l'enfer sont devenus évidemment plus proches de lui que les lacets de ses chaussures. Il personnifie la parole du messager (sallallahu alaihi wasallam) : « Priez une prière d'adieu, comme si vous Le voyiez et quoique vous ne Le voyiez pas, certes Il vous voit. »

Ceci est essentiel pour que la prière soit prise correctement et que le monde soit placé derrière nos dos. Si une personne savait que l'on entend ses paroles et que sans aucun doute elles atteindront le Roi, que dira-t-il alors? Et comment parlera-t-il ? Ne le verrez-vous pas peser ses lettres et mots ? Qu'en est-il pour celui qui supporte droit devant L'Audient, le Clairvoyant et l'Omniscient, Celui de qui aucun secret n'est caché ?

Abdullah ibn Shikhkhir (radiallahu 'anhu) a dit : « J'ai vu le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) prier avec nous et dans sa poitrine il y avait un bourdonnement, en raison de ses pleurs, comme celui d'une bouilloire (quand elle bout). »

Les pleurs de 'Umar (radiallahu 'anhu) pouvaient être entendus depuis la dernière rangée comme il a été rapporté dans Al-Bukhari. Abdullah ibn Shaddad a dit : « J'ai entendu le sanglotement de 'Umar alors que j'étais dans la dernière rangée et il récitait : « Je ne me plains qu'à Allah de mon déchirement et de mon chagrin » [sourate Yussuf :86]

Quant à Abû Bakr (radiallahu 'anhu), les gens ne pouvaient pas entendre sa récitation dans la prière en raison de ses pleurs, comme 'Aisha (radiallahu 'anha) l'a décrit quand elle a dit : « Le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a dit alors qu'il était dans sa maladie (finale) : « appelez à Abû Bakr pour diriger les gens dans la prière. » Aisha a dit : " J'ai dit : Quand Abû Bakr se tient à ta place, les gens n'entendent pas en raison des pleurs, donc appelle 'Umar et laisse-le diriger les gens ". Il (le messager) a dit : « appelez Abû Bakr et qu'il dirige les gens. » Aisha a dit à Hafsa : « Dis-lui (au messager) que quand Abû Bakr se tient à ta place, les gens ne l'entendent pas en raison des pleurs, donc qu'il appelle 'Umar pour diriger les gens. » Hafsa le fit et le messager (sallallahu alaihi wasallam) dit : « Certes vous êtes comme les compagnons de Yussuf. Appelez Abû Bakr et qu'il dirige les gens dans la prière. » Hafsa dit à 'Aisha : « Je ne tirerai jamais de bien de toi. »

Dans une autre narration : « Abû Bakr est un homme triste. Quand il se tient à ta place, il n'est pas capable de prier avec les gens. »


2. Réfléchir sur les sens des mots relatifs à la prière

Quand il dit "Allahu Akbar" il se rappelle le sens de ces mots et la grandeur et la puissance d'Allah le Glorifié, qu'ils contiennent. Quand il cherche refuge auprès d'Allah contre Shaytan - le maudit - il réfléchit à la signification de la recherche du refuge et ce que cela entraîne et il s'accroche à Allah, l'Audient qui entend le serviteur, l'Omniscient qui sait ce que les Shayatin complotent. Il se rappelle que par ceci (la recherche du refuge) il ouvre la porte à tout le bien et ferme la porte à tout le mal. De la même manière il réfléchit sur les sens deBismillah ..., le Tasbih (Subhanallah) et les prières sur le prophète (sallallahu alaihi wasallam).

Il est essentiel de revenir aux livres de Tafsir et aux paroles des savants jusqu'à ce que la personne comprenne exactement ce qu'elle dit et ce qu'elle comprend. Ceci pour toute sa prière, elle s'efforce de l'accomplir conformément à sa capacité et force.


3. L'abandon du péché et de la désobéissance

Allah le Glorifié dit :

« En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce que est en eux-mêmes » [sourate Ar-Ra'd :11]

La désobéissance est une barrière qui se dresse devant le khushu' dans la prière. Est inclus dans cette désobéissance le fait de s'accrocher à une femme qui a de mauvaises manières et ne pas la divorcer ou donner à un imbécile le pouvoir de disposer de sa richesse ou octroyer un prêt sans témoin. Le messager (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « Trois (hommes) demandent à Allah - Azzawajall - mais ne sont pas exaucés : un homme sous qui est une femme de mauvaise nature et il ne la divorce pas, un homme à qui l'on doit quelque chose, mais qui n'a appelé personne pour être témoin de cela et un homme qui donne sa richesse à un imbécile." Allah le Glorifié dit : « Et ne donnez pas aux insensés leur richesse »

Est aussi inclus la désobéissance de la femme à son mari et l'esclave qui s'est enfui de chez son maître, comme il est rapporté dans le hadith : « Deux (hommes) dont la prière ne dépasse par leurs têtes : un domestique qui s'est enfui de chez son maître jusqu'à ce qu'il revienne et une femme qui désobéit son mari jusqu'à ce qu'elle revienne. »

De même l'obéissance Allah dans l'abondance augmente le khushu' dans la prière et ajoute à sa perfection. Parmi les choses qui amènent cela est : être miséricordieux envers les orphelins, caresser leurs têtes et les nourrir. À cet égard, le messager (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « Voulez-vous que votre cœur devienne doux et que vous obteniez ce dont vous avez besoin ? Montrez de l'indulgence envers l'orphelin, caressez sa tête et donnez-lui de votre nourriture. Votre cœur s'attendrira et vous obtiendrez ce dont vous avez besoin. »


4. Eviter de trop de rire car cela est fatal pour le cœur et le khushu'

Ceci est rapporté dans le hadith : « ... En effet trop de rire tue le cœur. »

5. Choix d'actions appropriées

Parmi différents aspects :

♦️ Dans ce qui est halal, parce qu'Allah n'accepte que ce qui est licite et sain. Consommer ce qui est illicite repousse l'invocation et empêche le khushu'.

♦️ Que ces actions ne s'opposent pas aux temps de prière. Si c'est le cas, l'homme commencera à prendre des décisions pour lui en se permettant de retarder les prières ou même les rattraper s'il manque le temps dans lequel elles doivent être accomplies. Il peut aussi demander à quelqu'un qui lui donnera une telle réponse.

♦️ Qu'il essaye de trouver- selon sa capacité - des actions qui ne sont pas vigoureuses ou exigeantes, pour qu'il entre dans la prière avec un cœur humble et repentant. Celui qui est fatigué et surmené doit rafraîchir son esprit pour le khushu' dans la prière.

Le messager (sallallahu alaihi wasallam) nous a commandés lorsque le dîner est servi et que l'iqama a aussi été prononcé pour la prière, de commencer par le dîner jusqu'à avoir fini. Ceci à cause de l'occupation du cœur avec des choses extérieures à la prière. Ibn 'Umar (radiallahu 'anhu) rapporte du prophète (sallallahu alaihi wasallam) qu'il a dit : « Quand le repas d'un d'entre vous est servi et que la prière a commencé, commencez d'abord par le repas et ne vous dépêchez pas jusqu'à ce que vous ayez fini. »


6. Ne pas être excessivement occupé par les affaires du monde

Ceci parce que cela se fera certainement au dépend de l'au-delà. Prenez donc du monde ce qui vous suffit à vous, votre famille et vos enfants. Si votre travail est fait le matin, il vous suffira. Il n'y a rien qui nécessite le travail en soirée. Si vous recevez une somme conséquente par le biais d'une affaire qui vous apporte des profits en abondance, il n'y a aucun besoin de s'empêtrer dans différentes affaires, divisant ainsi votre esprit, et oubliant les droits de votre Seigneur, vos propres droits, ceux de votre famille et des personnes à votre charge.

7. Réciter abondamment le Qur'an

De même que ce qui a été authentifié parmi les divers rappels et invocations du messager (sallallahu alaihi wasallam), ainsi que la lecture des traditions et des histoires qui attendrissent le cœur et éloignent le Shaytan.

8. Arriver tôt à la prière

Pour que son ardeur pour la prière ne le force pas de se dépêcher vers la mosquée et donc d'entrer dans la prière alors qu'il est perturbé ou embrouillé.

Abu Qatada (radiallahu 'anhu) a dit : « le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « Quand vous venez à la prière, venez-y avec calme et tranquillité et n'y venez pas avec hâte. Ce que vous attrapez de la prière, priez-le et ce que vous manquez complétez-le. »

Aussi Abû Huraira (radiallahu 'anhu) a dit : « le messager d'Allah (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « Comme le prieur est récompensé, ne venez pas avec hâte, mais venez-y avec calme et tranquillité. Ce que vous en attrapez priez-le et ce que vous manquez complétez-le. Certes, quand l'un d'entre vous vient pour accomplir la prière il est (déjà) dans la prière. »



9. Aligner les rangs et combler les vides

Ceci parce que les vides dans les rangs sont les lieux où vient Shaytan et où il se tient. Dans un hadith, on rapporte : « Serrez-vous dans les rangs, car Shaytan se tient dans les vides. »

Le messager (sallallahu alaihi wasallam) avait l'habitude de dire en redressant les rangs des compagnons (radiallahu 'anhum) : « Alignez-vous et ne vous séparez pas de peur que vos cœurs ne se séparent. » Il avait aussi l'habitude de dire : « Serrez et alignez vos rangs ou Allah séparera vos visages »

Si les rangs ne sont pas serrés, alignés et les vides comblés, les visages et les cœurs sont séparés, la foi est altérée et le khushu' est tué. Au contraire, dans le resserrement et l'alignement des rangs est la perfection de la prière comme le messager (sallallahu alaihi wasallam) a dit : « ... le redressement des rangs fait partie de la perfection de la prière » et aussi sa (sallallahu alaihi wasallam) parole: « ... le redressement des rangs fait partie de la beauté de la prière. »



Récompense du Khushu' et de la perfection de la prière



Uqba ibn Amir (radiallahu 'anhu) a dit : « Le messager d'Allah (sallallahu 'alaihi wasallam) a dit : « Il n'y a personne qui fait ses ablutions, en parfaisant (avec soin) ses ablutions, et prie ensuite deux raka'a en se concentrant par le cœur et le visage sans que le Paradis na lui devienne obligatoire. » [1]

Zaid ibn Khalid Al-Juhni (radiallahu 'anhu) a dit : « Le messager d'Allah (sallallahu 'alaihi wasallam) a dit : « Quiconque fait ses ablutions et parfait ses ablutions, prie ensuite deux raka'at, sans être distrait, tous ses péchés précédents seront pardonnés. » [2]

Humran, le domestique de 'Uthman ibn 'Affan (radiallahu 'anhu) a dit : « J'ai vu que 'Uthman ibn Affan (radiallahu 'anhu) appeler pour ses ablutions (c'est-à-dire pour un récipient d'eau). Il a versé de l'eau sur ses mains et les a lavés trois fois. Puis, il a mis sa main droite dans le récipient et a rincé sa bouche et lavé son nez en y mettant de l'eau et a ensuite recraché l'eau. Puis, il a lavé son visage et avant-bras jusqu'aux coudes trois fois, a passé ses mains humides sur sa tête et a lavé ses pieds jusqu'aux chevilles trois fois. Puis, il a dit : « J'ai vu que le Messager d'Allah (sallallahu 'alaihi wasallam) faire ses ablutions comme ceci et ensuite il (sallallahu 'alaihi wasallam) a dit : « Si quelqu'un fait ses ablutions comme ceci, puis prie deux raka'at, sans converser avec son âme (c'est-à-dire penser à autre chose) tous ses péchés passés lui seront pardonnés. » [3]

Abu Darda (radiallahu 'anhu) a dit : « J'ai entendu le messager d'Allah (sallallahu 'alaihi wasallam) dire: « Quiconque fait ses ablutions et les parfait, puis se lève et prie deux raka'at - ou quatre, Sahl (un sous-narrateur) n'est pas sûr - en les parfaisant par le dhikr et khushu' et cherche ensuite le pardon d'Allah, sera pardonné. » [4]

Et à la fin du hadith Amr ibn Asaba (radiallahu 'anhu) : « ... S'il se lève et prie, loue Allah, Le glorifie, Le vante par ce dont Il est digne et vide son cœur pour Allah le Glorifié seul, il sera purifié de ses péchés comme le jour où sa mère lui a donné naissance. » [5]

Jabir (radiallahu 'anhu) a dit : « J'ai interrogé le messager d'Allah (sallallahu 'alaihi wasallam) à propos du fait d'essuyer (d'enlever) les cailloux (au sol) pendant la prière. Il a dit : « Seulement une fois, mais si tu t'abstiens de le faire, cela est meilleur pour toi que cent chamelles aux yeux noirs. » [6]





Notes de bas de page :

[1] Rapporté par Muslim
[2] Sahih At-Targhib wat-Tarhib, n°223.
[3] Rapporté par Bukhari, Muslim et d'autres.
[4] Rapporté par Ahmad avec un isnad hassan.
[5] Rapporté par Muslim et voir [Sahih At-Targhib wat-Tarhib], n°392.
[6] Rapporté par Ibn Khuzaima dans son [Sahih] et aussi dans [Sahih At-Targhib wat-Tarhib], n°558.

Article tiré du site salafipublications.com
Source : As-Salat Wa Atharuha fi Ziyadatil-Iman
Traduit par Abu Iyad
Traduit en français par les salafis de l'Est

http://www.salafs.com/modules/news/article.php?storyid=147&keywords=khushu















Revenir en haut Aller en bas
http://salonmarocaindesign.over-blog.com/
 
Comment maintenir le khushu' dans la prière
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le sentier des croyants :: Apprentissage de la religion-
Sauter vers: